Une campagne de crowdfunding définit un financement participatif. Il s’agit donc d’un mécanisme permettant de collecter les fonds nécessaires à la réalisation d’un projet dans un temps limité.

Le principe est simple. D’une part, il y a une personne qui a un projet mais pas assez d’argent pour le concrétiser. D’autre part, il y a des personnes qui pourraient être intéressées par le projet et qui seraient prêtes à investir ne serait-ce que quelques euros. Ces personnes se rencontrent la plupart du temps via des plateformes dédiées pour une campagne de crowdfunding.

Initialement utilisé par les créatifs, il offre un financement alternatif et permet de communiquer et de donner de la visibilité à un projet tout en fédérant une communauté.

Aujourd’hui, nous avons décidé de vous donner 6 conseils afin que vous réussissez votre campagne de crowdfunding !

Zoom sur 4 plateformes :

plateformes de crowdfunding

#1 : Votre projet , votre vitrine

Vous devez apporter une attention toute particulière à la création de votre page.. Vous devez narrer votre idée comme une histoire en essayant d’intéresser vos lecteurs et en leurs expliquant en quoi votre projet est original, intéressant, génial…

Nous vous conseillons d’éviter le pathos. En effet, votre objectif est de faire briller votre idée et non de faire de la peine. Vous devez inspirer confiance et paraître professionnel. N’oubliez pas que vous demandez à des personnes de financer votre projet. Il faut donc que vous paraissiez sérieux !

En ce qui concerne votre description, évitez les répétitions, les imprécisions et les pavés de texte. Vous devez donc aérer votre présentation en ajoutant des images par exemple. Il va de soi que vous devez également apporter une attention toute particulière à l’orthographe. Il faut bien garder à l’esprit, que tous vos contributeurs n’auront pas le temps ou l’envie de lire entièrement la description de votre projet. Un petit avant-goût ou un résumé est donc fortement apprécié.

Sachez également que les projets contenant des vidéos de présentation, ont entre 5 et 10 fois plus de chances de réussir leur campagne. Il s’agit du meilleur moyen d’expliquer votre projet et surtout de convaincre.

Dans cette vidéo, vous ne devez pas oublier de présenter votre équipe. En effet, même si les personnes croient en votre produit, si ces dernières n’ont pas confiance en vous, elles ne vous donneront pas un centime. En 2-3 minutes votre vidéo doit donner envie et montrer que votre projet est crédible.

#2 : Fixez la bonne somme d’argent

Ne soyez pas trop gourmand !

En effet, de nombreuses plateformes fonctionnent sur le principe du « tout ou rien« . Cela signifie que si vous n’arrivez pas à atteindre la somme fixée dans le temps imparti, vous ne recevrez rien du tout et vos contributeurs seront remboursés.

crowdfunding

#3 : Soignez vos contreparties

La contrepartie est essentielle pour les précommandes et est souvent déclencheur de don.

Mais quelle contrepartie choisir ?

Et bien, là encore soyez original, faites rêver les internautes ! Pour cela, essayez de proposer à vos contributeurs quelque chose qu’ils ne trouveront nulle part ailleurs. Vous pouvez jouer sur l’émotion et les souvenirs.

Nous vous conseillons d’ailleurs de proposer six à huit contreparties, afin qu’il y en ait pour toutes les bourses !

A titre d’exemple, sur les plateformes Ulule et KissKissBankBank la contribution moyenne est de 50 euros et la contribution médiane est de 25 euros pour Ulule et 30 euros pour KissKissBankBank. Cela signifie donc qu’il y a plus de personnes qui donnent des petits montants. Il est alors préférable de prévoir plusieurs contreparties en dessous de 50 euros afin de séduire un maximum de personnes.

En revanche, n’hésitez surtout pas à proposer des contreparties pour des montants plus élevés. En effet, certaines personnes sont prêtes à donner des centaines voire des milliers d’euros si un projet les intéresse. Il est donc essentiel de prévoir des contreparties pour de tels montants. Et puis, si personne ne les prend vous n’aurez rien perdu mais en revanche si quelqu’un en prend une vous aurez tout à y gagner !

Il est essentiel que vous intégriez les frais de fabrication et d’envoi dans vos prévisions financières. Et gardez toujours à l’esprit, que si votre campagne fonctionne mieux que prévu, vous aurez plus de contreparties à livrer.

#4 : Quand lancer votre campagne ?

La mise en place d’une campagne de crowdfunding demande du temps, du travail et de l’organisation. Il ne faut surtout pas sous-estimer la démarche de préparation (documentation du projet, montage du dossier, réalisation de la campagne de communication…). Une fois ce travail réalisé, votre projet va rester actif pendant une certaine durée (de 1 à 120 jours selon les usages) sur la plateforme.

Concernant le lancement de votre campagne, le mois d’août tout comme la période des fêtes (du 10 décembre au 5 janvier) ne sont pas conseillés. Nous vous déconseillons également les périodes où l’actualité est dominée par un thème, comme lors d’une coupe du monde par exemple ;).

Il semble que le lundi et le vendredi à 11 heures seraient le meilleur moment pour lancer votre campagne. Pour savoir quel jour lancer votre campagne, nous vous conseillons également de regarder les jours où vous avez des pics de connexion sur vos réseaux sociaux. Cela vous permettra de savoir quand votre communauté est la plus active.

campagne de crowdfunding

#5 : Communiquez sur votre campagne de crowdfunding

Une fois que votre projet est mis en ligne, ne l’abandonnez pas ! Ce serait comme planter une graine et ne jamais l’arroser : peu de chances qu’elle fleurisse d’elle-même.

Le lancement de votre campagne est crucial et va donner la tendance. A partir du moment où votre campagne est en ligne, un seul objectif : faire le plus de bruit possible (au travers de vos rencontres, sur les réseaux sociaux, par mailing, lors d’événements….). Si vous touchez 20 ou 30% de la cible dès la première semaine, il y a de fortes chances que  votre campagne aboutisse !

Tout le monde vous le dira, votre premier cercle (amis, famille) doit financer au moins 40%  de votre campagne si vous voulez que cette dernière aboutisse ! Comment voulez-vous séduire des inconnus, si votre famille et vos amis ne vous donnent pas un centime ?

Qu’on se le dise, pour que votre campagne fonctionne, cela demande un fort investissement de votre part.  Ainsi, toute la communication autour de votre campagne demande une réflexion et une organisation bien rodée.

Animation des réseaux sociaux, mise en place de campagnes de teasing, emailing, relation presse, relance, newsletter sur l’avancement du projet, remerciement après contribution, organisation d’événement… Vous devez vous occupez de votre projet en motivant et en impliquant votre communauté ! Sans ça, vous ne pouvez espérer toucher et convaincre vos proches et votre cible. D’ailleurs votre présence et la mis à jour de vos actualités est l’une des premières choses que regardent les visiteurs de passage.

Pour que votre campagne se passe dans les meilleures conditions qui soient, nous vous conseillons d’investir entre 4 et 10% du montant total demandé dans votre communication.

#6 : Vous avez l’argent, dites ce que vous allez en faire !

Votre campagne est terminée et vous avez atteint votre objectif? Félicitations ! Vous avez parcouru la plus grande partie du chemin grâce à vos soutiens, alors ne les abandonnez pas !

Dès que votre collecte se termine, vous allez recevoir les adresses emails de vos soutiens. N’attendez pas ! Recontactez-les afin de les remercier et de les tenir au courant de l’élaboration du projet, de leurs contreparties, de vos avancées…

En prenant le temps de les tenir au courant, la plupart de vos soutiens seront plus qu’heureux de vous suivre et de vous donner un coup de main par la suite. Ne passez donc pas à côté d’autant de potentiels ambassadeurs !

via GIPHY

Nous espérons que cet article vous a plu !

Vous pouvez voir ou revoir notre dernier article.

N’hésitez pas à nous donner vos avis et les sujets que vous aimeriez que l’on aborde 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.