#

Tous les articles

Comment choisir le bon CMS pour mon site

6 min.

30 juin 2021

Qu’est ce qu’un CMS ? 

CMS est l’acronyme de Content Management System, soit, en français, « système de gestion de contenu ». Il s’agit d’un programme informatique qui permet de créer un site internet assez rapidement sans connaissances en développement. Ainsi, le CMS permet de mettre en place et d’administrer un site internet et pour coût souvent moins élevé qu’un développement sur mesure “from scratch”.
L’objectif d’un CMS est de faciliter la création d’un site web en proposant différents modèles de design, des gabarits de pages préétablies et surtout de permettre au propriétaire du site (ou à son équipe) de modifier et mettre à jour ses contenus de manière autonome à l’aide d’une interface de back-office.

Quels sont les avantages d’un CMS ? 

  • Prix abordable : Presque tous open source, les CMS vous permettent de créer un site internet en un temps réduit, et restent donc moins chers à la création.
  • Responsive design : aujourd’hui les CMS ont tous des designs déjà adaptés à toutes les tailles d’écrans (responsive design).
  • Simple d’utilisation : inutile d’avoir des compétences en développement pour créer et son site web avec un CMS.
  • Référencement naturel : il existe de nombreux plugins qu’il vous sera possible d’installer pour gérer au mieux le SEO de votre site.
  • Support et fonctionnalités : les CMS sont populaires auprès d’une communauté de développeurs et d’utilisateurs. Si vous êtes bloqués sur certains points, il sera toujours facile de trouver une réponse à en faisant des recherches sur Google. De plus, les CMS sont souvent accompagnés d’extensions additionnelles pour ajouter les fonctionnalités dont vous avez besoin.
  • Mise en place rapide : Installer le CMS, choisir un thème / template et remplir avec vos contenus. Si vous avez construit votre projet en amont, mettre en place un site avec un CMS peut être assez rapide.

Quels sont les inconvénients d’un CMS ? 

  • La personnalisation : si vous souhaitez personnaliser de manière assez poussée le design de votre site, les CMS ne sont peut être pas simples à manipuler. Il sera toujours possible de modifier les styles CSS pour apporter des touches et des modifications mineures, mais il faudra avoir de bonnes notions en code.
  • La performance : Les différents CMS sont construits de manière à administrer facilement votre site internet. Le revers de cette médaille c’est qu’ils fonctionnent avec de nombreuses fonctionnalités et un code assez lourd par défaut une multitude de fonctionnalités dont vous n’aurez pas forcément l’utilité pour votre site internet.
  • L’apprentissage : Même si ceux-ci sont prévus et optimisés (notamment via des tutoriels et de nombreux articles) pour être simples d’utilisation, il faudra apprendre à manier le CMS choisi. Certaines personnes n’auront aucune difficulté une fois la logique comprise, d’autres auront besoin de plus de temps ou de formations complémentaires.

Comment choisir ? 5 critères pour faire le bon choix de CMS

Il existe sur le marché de très nombreuses solutions. Certaines gratuites, d’autres payantes et plus ou moins chères. Pour vous aider à faire le bon choix de CMS, nous avons résumé quelques critères et questions qu’il nous semble important de prendre en compte avant de vous lancer :

1/ Quel type de site internet souhaitez-vous créer ?

Afin de choisir le bon CMS et la bonne technologie, votre projet doit être déjà bien défini. 

En effet, certaines solutions de CMS sont plus axées sur la création de site e-commerce, ou à la création de site vitrine, tandis que d’autres seront par exemple plus adaptées à des actions de marketing digital ou pour tenir à jour un blog d’entreprise.

Pour vous donner quelques exemples de solutions existantes selon la typologie de votre projet, voici une petite liste (non exhaustive bien sûr) :

  • Site vitrine / instutionnel : WordPress, Wix, Joomla, Drupal (plus sécurisé pour un site institutionnel), DotClear, SquareSpace..
  • Boutique en ligne : Prestashop, Shopify, Magento, SquareSpace, WooCommerce…
  • Action marketing : Hubspot, Salesforce, SquareSpace…

Si pour votre projet vous prévoyez également des fonctionnalités spécifiques, assurez-vous que la solution soit bien compatible ou offre des possibilités dans ce sens. Posez-vous quelques questions en amont :

  • Prévoyez-vous plusieurs langues et/ou devises sur votre site ?
  • Devez-vous prévoir un blog intégré, un forum de discussion, un chatbot?
  • Si vous souhaitez lancer un site e-commerce, quel volume aura votre catalogue produits ? Combien de visites prévoyez-vous à minima ?

Tous ces aspects vous aideront à vous orienter plutôt vers l’une ou l’autre solution de CMS qui sont parfois restreints sur certains aspects.

2/ Un CMS simple à utiliser

Si vous vous orientez vers un CMS plutôt qu’un développement sur mesure, c’est probablement pour que vous puissiez prendre un main votre site, l’administrer avec votre équipe à l’interne et pouvoir le faire vivre et évoluer au grès de votre actualité.

Dans ce cas, assurez-vous que vous serez en capacité de vous l’approprier rapidement. Pour cela, rien de mieux que de faire quelques tests pour vous familiariser et voir si en peu de temps (‘quelques clics’ certains CMS avancent…) vous arrivez à comprendre la logique de l’outil.

Un bon CMS doit être intuitif et vous ne devriez pas avoir de notions particulières en code ou en informatique pour pouvoir l’installer et l’exploiter rapidement. Si ce n’est pas le cas, vous perdrez trop de temps à chercher les infos qui vous intéressent pour les modifier et les façonner comme vous voulez. Testez alors d’autres solutions qui seraient peut-être plus efficaces pour vous.

Sachez également qu’il existe d’infinies ressources  et tutos en ligne pour vous former. Vous trouverez par exemple sur Youtube de nombreuses vidéos pour vous aider dans les premiers pas, notamment pour les CMS les plus connus.

3/ La possibilité d’ajouter des fonctionnalités supplémentaires via plugins ou extensions

Si le CMS que vous avez choisi offre la possibilité d’ajouter des extensions, c’est un réel avantage. Vous pourrez personnaliser votre site web, y ajouter des fonctionnalités précises et le faire évoluer comme vous l’entendez. Vous pouvez par exemple ajouter un module de réservation (idéal pour les hébergements) ou la gestion d’évènements avec inscription. Il peut s’agir de relier votre site à un outil de marketing automation. Attention toutefois à toujours garder une bonne performance et rapidité d’affichage de votre site. Si vous ajoutez trop d’options, il risque de devenir plus lourd et difficile à maintenir.

4/ Un CMS solide et reconnu

En choissant votre CMS, assurez-vous qu’il est connu et que la communauté de développeurs qui peuvent y travailler dessus est assez importante. Si vous partez sur une technologie ou CMS inconnu, vous aurez du mal à trouver du support en cas de bsoin.

Contrôlez qu’une assistance est possible sur votre CMS ou les différentes extensions qui vous intéressent, pour cela n’hésitez pas à consulter également les avis des autres utilisateurs sur des forums.

5/ Le prix du CMS

Et voilà qu’il reste la question des prix qui peuvent faire une différence. Malgré le fait que certains CMS offrent des formules basiques gratuites, vous vous rendrez compte assez vite que plus votre projet comporte de particularité ou si vous voulez sortir du lot, vous devrez mettre un certain budget pour certains postes. Ainsi, des thèmes graphiques, des plugins ou des fonctionnalités particulières pourront vous coûter plusieurs dizaines d’euros. Certains CMS vont même jusqu’à proposer des formules en abonnement mensuel (de quelques dizaines à plusieurs centaines d’euros). 

Dans votre budget, pensez également à prendre en compte le prix de votre nom de domaine ainsi que celui d’un hébergement.

Zoom sur différents CMS existants

CMS Open Source

WordPress. Il s’agit sans aucun doute du CMS le plus connu sur le marché. Mondialement adopté, WordPress est gratuit et assez facile à prendre en main. La communauté de développeurs est parmi les plus grandes et de ce fait il offre des milliers de templates et extensions.

WordPress est idéal pour des sites vitrines, des petites boutiques, des blogs, mais sa grande faiblesse est la sécurité (parmi les plus hackés) et également la ‘lourdeur’ assez importante de son code. Avec toutes les fonctionnalités déjà incluses, son chargement peut être assez lourd et il faudra alors prévoir des optimisations et serveurs adaptés.

Drupal. Plus complexe à prendre en main que WordPress, Drupal est adapté à des sites ayant un trafic important et il est plus sécurisé. Il est gratuit, modulable, robuste et extensible, mais il vous faudra avoir de bonnes bases en html pour le gérer.

Magento et Prestashop : Ces deux CMS sont les plus adaptés pour des boutiques e-commerce de moyennes à grandes tailles. Le petit plus Prestashop : 100% origine française 😉

CMS commerciaux en mode Sass

Ces CMS sont des solutions qui permettent de créer son site internet directement en ligne, sans avoir à installer un logiciel. Ils incluent également l’hébergement et le nom du domaine en même temps. Les plateformes sont en général très ‘user friendly’ et donc les sites sont très faciles à construire. Il suffit de choisir un design parmi ceux proposés et utiliser des blocs pour intégrer vos contenus et visuels.

Le revers de la médaille c’est qu’ils sont contraignants si vous voulez sortir des sentiers battus et finalement votre site ne vous appartient pas vraiment. Si un jour vous souhaitez passer sur d’autres solutions, il faudra pratiquement tout recommencer. 

En termes de ‘coûts’ ils paraissent souvent ‘pas chers’. Vous pourrez choisir une formule simple d’abonnement mensuel ou annuel. Malheureusement si vous comptez aller un peu plus loin en personnalisation ou fonctionnalités, vous devrez payer pour toute nouvelle option à mettre en place et la note risque de s’alourdir assez rapidement. Voici quelques exemples de ce type de solutions.

Shopify : spécialisé dans l’e-commerce et rapide à mettre en place, de nombreuses boutiques se lancent sur cette plateforme pour tester leurs concepts et produits. 

Wix :  sans doute une des solutions les plus connues. Il est plus adapté pour des sites vitrines et il propose des modèles de designs assez variés, mais leur système de référencement n’est pas du tout optimal.Squarespace : une solution plus adaptée aux sites vitrine également, mais qui peut aller assez loin dans la personnalisation. Ils proposent des options e-commerce et SEO quand même, mais l’interface est moins simple d’utilisation. 

PARTAGER :